Conseils médicaux

Hémorroïdes… Aïe ! Que faire ???

Les hémorroïdes sont des dilatations physiologiques (normales) des veines de la région anale qui peuvent devenir pathologiques (anormales) : ce sont les crises hémorroïdaires.

Les hémorroïdes sont extrêmement fréquentes puisqu’elles touchent plus d’un français sur deux après 50 ans. Elles peuvent être internes, dans le canal anal, donc
invisibles, ou au contraire externes, donc visibles sous forme de petites tuméfactions bleuâtres.

Généralement, les crises se manifestent par des poussées bénignes gênantes, tantôt douloureuses tantôt sanguinolentes, de quelques jours. Parfois, elles se compliquent en réalisant une thrombose (formation d’un caillot sanguin) ou un prolapsus (passage à travers l’anus d’une hémorroïde interne).

En revanche, elles ne sont jamais cancéreuses mais peuvent cacher une tumeur voisine, une fissure ou une fistule anale, d’où l’importance de consulter votre médecin en cas de saignement anal.

Deux facteurs prédisposant aux crises hémorroïdaires : la constipation et la grossesse…

Ce qu’il convient de faire :

Tout ce qui favorise la circulation veineuse :

  • Essayez d’être moins sédentaire et pratiquez une activité physique régulière.
  • Portez des vêtements amples, non serrés.
  • Lutter contre la constipation, facteur favorisant, car le fait de ” pousser ” augmente la pression dans les veines et les dilate. De plus, le passage de selles dures accentue la douleur… => allez à la selle régulièrement, régime alimentaire riche en fibres, ne pas se retenir d’aller au wc, optez pour des probiotiques au quotidien…
  • Attention, la diarrhée, par l’irritation locale qu’elle provoque, est également un facteur favorisant !! En cas de diarrhée, des soins locaux :
    — Lavez-vous à l’eau claire, tiède, séchez puis appliquez de l’huile d’amande douce ou une pommade cicatrisante (Titanoreine® / Proctolog®)
    — Mangez du riz, des pâtes, des pommes de terre à l’eau, des carottes cuites, du jambon, de la viande ou du poisson grillés
    — Evitez les laitages, les crudités, les légumes verts, les agrumes, la charcuterie et les fritures.

Ce qu’il convient d’éviter :

Tout ce qui favorise la stagnation ou l’augmentation des hémorroides :

  • Pas d’efforts violents.
  • Eviter les stations assises ou debout prolongées
  • Eliminez épices, café, alcool et tabac.
  • Pas de papier hygiénique (favorise échauffement et saignement), mais plutôt un lavage à l’eau claire, tiède, sans savon et à la main ; puis, vous sécherez en tamponnant plutôt qu’en essuyant.
  • Eviter l’utilisation de laxatifs irritants ou de suppositoires sans prescription médicale, car cela accroît l’irritation locale.

Même si vous banalisez leurs conséquences, ne les négligez pas. Consultez votre médecin surtout si elles sont douloureuses, si elles persistent ou si elles saignent ; elles peuvent être responsables d’anémies chroniques, extrêmement fatigantes.

Retour