Conseils médicaux

Hypertension artérielle… au quotidien

En situation de stress ou durant un effort physique, il est normal que la tension artérielle s'élève.

Changer certaines habitudes au quotidien :

Une bonne santé participe à diminuer de façon durable la pression artérielle…Même si vous avez un traitement médicamenteux associé !

  • Pratiquer une activité physique régulière (3x/semaine), adaptée à vos besoins. Après 40 ans, parlez-en à votre médecin.
  • Contrôler votre poids avec une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes et corriger progressivement un surpoids éventuel.
  • Limiter votre consommation d’alcool, de graisses et de sel (ne pas resaler systématiquement les plats par exemple !).
  • Arrêter le tabac, en vous faisant aider si nécessaire par votre médecin traitant…

Quelques conseils pour bien prendre son traitement :

  • Prendre chaque jour son traitement contre la tension sans oubli et à la même heure.
    Les bénéfices de ce traitement pour votre santé vont dépendre du respect scrupuleux des prises de votre médicament.
  • Associer la prise de son médicament à une activité quotidienne. Pour ne pas oublier de prendre votre traitement, le principe est d’associer la prise à une habitude de la vie courante :
    — Dès votre lever,
    — Lors du brossage des dents,
    — Lors du petit déjeuner,
    — Au moment de votre toilette,
  • Faire part à son médecin des éventuels effets indésirables.
  • Ne pas arrêter son traitement sans un avis médical.
  • Ne prenez pas le risque de manquer de médicaments, prévoyez (vacances +++).

Suivez votre tension artérielle au quotidien :

  • Pourquoi l’automesure tensionnelle ?
    L’utilisation d’un appareil de mesure validé (autotensiomètre) est une aide précieuse pour confirmer le diagnostic d’hypertension artérielle et pour suivre les effets du traitement au long cours. Votre médecin pourra ainsi contrôler l’efficacité du ou des médicaments et adapter au mieux le traitement.
  • L’automesure : ” La règle des 3 ”
    — 3 mesures le matin, entre le lever et le petit-déjeuner, à 5 minutes d’intervalle.
    — 3 mesures, le soir, entre le diner et le coucher, à 5 minutes d’intervalle.
    — 3 jours de suite, la semaine précédant la consultation chez votre médecin.

NB : il n’est pas utile de prendre votre tension tous les jours…

  • Notez les mesures, les symptômes associés et les moyennes des tensions systolique (PAS) et diastolique (PAD) par jour, dans un carnet, et montrez-le à votre médecin.
  • Même si certaines données vous semblent fausses ou aberrantes, ne les éliminez pas ! Elles pourront être utiles à l’interprétation des résultats par votre médecin.

Les objectifs tensionnels :

  • < 140 / 90 mmHg chez un sujet normal
  • < 150 / 90 mmHg chez le sujet de plus de 80 ans
  • < 130 / 80 mmHG chez le patient diabétique et l’insuffisant rénal.

Quelques chiffres :

  • 50 % de surestimation de la tension en consultation
  • 50 % des 35-50 ans ignorent leur hypertension
  • 40 % des hypertendus ne sont pas traités
  • 30 % seulement des patients traités ont une tension contrôlée
  • 50 % des hypertendus nécessitent une monothérapie
  • 30 % des patients sous monothérapie devraient avoir une bithérapie
  • 60 % des accidents vasculaires sont liés à une tension non contrôlée
  • 50 % des infarctus sont liés à une tension non contrôlée
  • 1 hypertendu non équilibrée sur 2 devient insuffisant cardiaque
  • Après un accident vasculaire, le contrôle tensionnel permet une réduction du risque de récidive d’ accident vasculaire de 30 %.
  • Baisser la tension Systolique de 4 mmHg et/ou la tension Diastolique de 2mmHg permet de réduire de 65 % les risques cardio-vasculaires (hémiplégie et infarctus).
  • Chez le diabétique, baissez la tension Diastolique en dessous de 80 mmHg réduit de 50 % le taux d’accidents vasculaires.
Retour