Conseils médicaux

Hypertension artérielle… L’auto-mesure

L'hypertension artérielle, ou haute pression sanguine, se caractérise par une pression anormalement forte du sang sur la paroi des artères.

Suivez votre tension artérielle au quotidien :

  • Pourquoi l’automesure tensionnelle ?
    L’utilisation d’un autotensiomètre est une aide précieuse pour confirmer le diagnostic d’hypertension artérielle et pour suivre les effets du traitement au long cours. Votre médecin pourra ainsi contrôler l’efficacité du ou des médicaments et adapter au mieux le traitement.
  • L’automesure : mode d’emploi
    Mesurer soi-même sa tension est très utile sous réserve d’utiliser un appareil de mesure validé et de connaître les bons gestes de mesure.
  • ” La règle des 3 ” :
    — 3 mesures le matin, entre le lever et le petit-déjeuner, à 5 minutes d’intervalle.
    — 3 mesures, le soir, entre le diner et le coucher, à 5 minutes d’intervalle.
    — 3 jours de suite, la semaine précédant la consultation chez votre médecin.

NB : il n’est pas utile de prendre votre tension tous les jours…

  • Notez les mesures dans un carnet, pour les montrer à votre médecin, ainsi que les symptômes associés, et faites la moyenne des tensions systolique (PAS) et diastolique (PAD) par jour.
  • Même si certaines données vous semblent fausses ou aberrantes, ne les éliminez pas. Elles pourront être utiles à l’interprétation des résultats par votre médecin.

Interprétation des résultats :

  • L’automesure de la pression artérielle constitue un acte médical. A ce titre, sa prescription et l’interprétation de ses résultats doivent être réalisées par le corps médical. Elle ne doit en aucun cas aboutir à une automédication ou à une substitution au médecin dont les conséquences seraient fâcheuses pour vous.
  • Les autotensiomètres dont la mesure a été démontrée fiable dans la population générale, peuvent ne pas avoir la même fiabilité pour des populations particulières. En effet, chez celles-ci, des anomalies par exemple du rythme du cœur ou du volume sanguin peuvent être à l’origine d’une qualité de la mesure automatisée différente et possiblement moins fiable.

Ces populations particulières sont :

  • les personnes âgées
  • les enfants
  • les femmes enceintes
  • les patients en arythmie complète (ou fibrillation auriculaire)
  • les patients en forte surcharge pondérale
  • les sujets hypotendus
  • les sujets ayant une fréquence cardiaque élevée.

Les personnes qui pourraient entrer dans les catégories de populations particulières doivent en parler à leur médecin qui saura préconiser l’attitude à adopter.

Retour