Soins

Cellules souches

Découverte dans les années 80 chez la souris et en 1998 chez l’Homme, les cellules souches sont des cellules indifférenciées se caractérisant par la capacité à engendrer des cellules spécialisées ; situées dans le bulge(renflement) de la tige pilaire, elles forment un réservoir sous la glande sébacée. Ces cellules sont indéfiniment divisibles et multipotentes (à usages multiples, comme les cellules embryonnaires) : elles sont à l’origine des kératinocytes du cheveu. Lorsque ces cellules meurent, elles durcissent et migrent vers le haut de la tige pilaire ; cet empilement de cellules mortes (kératinisationou kératogénèse) constitue la kératine et forme en surface la tige pilaire.

La technologie RIGENERA® permet de récupérer lesdites cellules souches mésenchymateuses (CSM) situées près du bulbe pilaire, de les extraire afin de les réimplanter dans les zones alopéciées du cuir chevelu. Il s’agit ainsi de micro-greffe autologues, qui réutilisent tout l’environnement tissulaire du cheveu, notamment les facteurs de croissance et les cellules endothéliales, qui vont réguler les fonctions cellulaires (alopécie) et les régénérations tissulaires (brulures, plaies, ulcères), ce qui favorise la revascularisation post-traumatiques et la réépithélisation.

Le kit Rigenera® est un dispositif médical jetable homologué CE class I (marquage français) et avec le FDA approuv (marquage américain). Chaque dispositif possède une grille de 100 micro-trous hexagonaux, chaque trou est entouré de 6 micros lames concues pour une coupe efficaces des tissus. Le kit permet ainsi la désagrégation mécanique simultanée des 3 échantillons de tissu capillaire ; puis, le filtrage à une dimension calibrée pour obtenir une suspension de micro-greffes de 7 cm cubes.

Les principales indications de cette technologie innovante sont :

–      Les alopécies débutantes ou modérées, d’origine androgénique ou carentielle :
o   Stade 1, 2 ou 3 de l’échelle d’Hamilton chez l’homme.
o   Stade 1 de l’échelle de Ludwig chez la femme.
–      La préparation d’une greffe de cheveux (1 mois avant).
–      La biorevialisation du visage (seule technique biorégénérative autorisée en France, car ce n’est pas un produit dérivé du sang, comme le Plasma Riche en Plaquette).
–      Le traitement des cicatrices post-traumatiques ou post-chirurgicales.

Ainsi, pour les alopécies sévères, à un stade trop avancé, il n’y a plus de follicules à stimuler, et donc, les cellules souches ne serviront à rien. Hippocrate restera chauve !

Comment se déroule la séance ?

–      Il faut se désinfecter les cheveux la veille au soir et le jour même avec un shampoing antiseptique (Septivon®).
–      Le Dr Durantet coupe 1 cm2 de cheveux à ras derrière l’oreille, effectue une injection d’anesthésique locale à l’aiguille ; puis une désépidermisation (action d’enlever l’épiderme) en grattant la peau (indolore).
–      A l’aide d’un punch biopsique de 2,5 mm de diamètre, on effectue 3 à 4 prélèvements de peau.
–      Un petit pansement est appliqué le temps de la cicatrisation (7 jours).
–      2 sessions de 1 minute de micro-broyage permettent de récupérer 7 à 9,5 cl de suspension contenant les micro-greffons.
–      Le Dr Durantet réinjecte l’ensemble de la préparation sur la zone à traiter.

Une seule séance suffit pour un résultat d’une durée de 18 à 24 mois.

Les suites sont simples et peu fréquents, hormis quelques hématomes et quelques céphalées passagères.

Retour