Soins

Épilation laser (Nd-YAG) et lampe flash (IPL)

Afin d’optimiser et de réduire les effets secondaires, respectez les contre-indications relatives suivantes :

  • Grossesse
  • Médicaments photo-sensibilisants :Antibiotiques type fluoroquinolones (Pipram®, Negram®), griséofulvine, sulfasalazine, cyclines (terramycine, vibramycine, minocine)
  • Anti-acnéiques pommades et Roaccutane® (< 3 mois)
  • Anti-inflammatoires (comprimé & pommade : KETUM® – NIFLUGEL®)
  • Diurétiques type Lasilix® & Esidrex®
  • Anti-allergique type Primalan®
  • Anti-hypertenseur type diltiazem (Tildiem®) & nifédipine (Adalte®)
  • Anti-arythmique type amiodarone (Cordarone®)
  • Psychotropes type alprazolam (Xanax®) / carbamazépine (Tégrétol®) / fluvoxamine (Floxyfral®) / imipramine (Tofranil®)
  • Antécédents de cancer de la peau dans la même zone à traiter
  • Exposition solaire récente de moins de 8 jours
  • Prise de Béta-caroténoïde ou d’auto-bronzant récente de moins de 1 mois.

Avant une séance d’épilation longue durée

  • Dans le mois qui précède et entre les séances, ne pas épiler la zone concernée (pince, cire, épilateur électrique), afin que le poil soit présent dans le bulbe et ne pas créer une inflammation du bulbe.
  • Ne pas décolorer le poil, car l’absence de mélanine ne conduira pas la chaleur du laser au bulbe.
  • Ne vous exposez pas au soleil au moins 3 semaines avant, pour ne pas stimuler les mélanocytes (cellules pigmentaires de la peau), au risque de créer des tâches pigmentaires inflammatoires.
  • Si des poils vous gênent, vous pouvez utiliser un rasoir (sauf pour le visage), une paire de ciseaux ou une crème dépilatoire, 2 – 3 jours avant la séance, pour que le poil ne dépasse pas, afin qu’un maximum d’énergie touche le bulbe pileux et ne se perde pas sur le poil visible.
  • Dans le cas de poils sous-cutanés présentant des signes d’infection, traiter avec une pommade antibiotique et un exfoliant pour favoriser leur sortie au moins 7-10 jours avant la séance.
  • Le jour même, ne mettez pas de crème, fond de teint ou déodorant en stick sur les zones à épiler.
  • Enlevez vos bijoux qui pourraient réfléchir le laser et occasionner des lésions oculaires.

Après une séance d’épilation longue durée

  • Évitez pendant quelques jours d’irriter votre peau par frottement ou utilisation de produits pouvant irriter : déodorant alcoolique, eau de toilette, crème exfoliante (« acides de fruits »).
  • Lavez délicatement la zone traitée avec de l’eau et utilisez des crèmes réparatrices.
    Si des croutes surviennent (micro-brûlures), ne surtout pas les arracher ; pansement occlusif avec crème réparatrice jusqu’à cicatrisation.

Ne vous exposez pas au soleil pendant 1 mois, afin d’éviter un « rebond pigmentaire » avec des tâches brunes inflammatoires (transitoires). Protection solaire indispensable : indice 50 SPF.

Selon le laser utilisé, il se peut que le poil ne tombe pas de suite, voir même qu’il se rallonge ; ceci est lié à la destruction du muscle érecteur du poil… Le poil va ensuite tomber.

La régénération du poil étant de 4 à 6 semaines, prévoyez une séance toutes les 6 à 8 semaines ; à partir de la 6ème séance, il est possible de les espacer, mais toujours à moins de 3 mois après la repousse.

Chaque séance ne détruisant que 60 à 80% des bulbes, il faut donc prévoir 6 à 10 séances.

À noter une inefficacité sur les poils blancs, blonds, roux, le duvet, les sujets jeunes (peu de « poils terminaux ») ou la péri-ménopause & la puberté (instabilité hormonale) ; et une aggravation sur certaines zones (menton, épaule, seins).

Prévoyez 1 à 2 séances par an, afin d’entretenir le traitement pour les poils résiduels – surtout chez les hommes (androgène), ou bien les zones moins sensibles (visage) ; il s’agit d’épilation longue durée et pas d’épilation définitive.

Retour