Soins

Traitements contre les cernes

Il y a des regards pétillants et d'autres fatigués, donnant un 'coup de vieux'...

Le contour de l’œil est une zone complexe et fragile, la peau étant 5 fois plus fine que sur le reste de notre corps (épiderme = 0,6 mm), avec un faible taux en hyaluronidase (enzyme qui détruit l’acide hyaluronique). Selon le type de vieillissement, on distingue :

Cernes creux

Par atrophie de la graisse sous-jacente, donnant un aspect « squelettisé » et vieillissant au regard. La correction médicale consiste en l’injection d’acide hyaluronique à l’aiguille ou à la canule (aiguille mousse qui ne pique pas, pour ne pas causer d’hématomes inésthétiques) afin de combler cette dépression, pour une période de 6 à 12 mois selon les individus. Par la même occasion, l’acide hyaluronique faiblement réticulé permettra de réhydrater la région sous-orbitaire. Cependant, il convient de toujours traiter le cerne en seconde intention, après correction de la vallée des larmes et des pommettes.

Compte tenu du risque d’oedèmes reactionnels (par compression du réseau lymphatique péri-orbitaire et/ou du caractère hydrophile de l’acide hyaluronique), il convient de ne pas traiter les patients présentant des oedèmes au réveil le matin. Pour les autres patients, il ne faut pas vouloir un résultat parfait dès la première séance, voire même sous-corriger volontairement en n’utilisant pas la seringue entièrement… et préférez un complément d’injection 1 mois après si besoin (acte gratuit pour une même seringue). Si un oedème devait apparaitre et persister plus de 1 mois malgré vos massages à l’eau tiède, pas d’inquiétudes, consultez à nouveau le Docteur Durantet afin qu’il vous propose une prise en charge adaptée et gratuite.

Coût de la séance : 300 € TTC

Cernes colorés

Il faut distinguer différents types de teintes :

Cernes bleu-noir

Le réseau veineux sous-orbitaire est visible par transparence, donnant des cernes bleutés voire gris. Une mauvaise microcirculation est souvent en cause, avec des capillaires trop fins dans lesquels les globules rouges stagnent et le fer de l’hémoglobine s’oxyde ; avec le temps, la microcirculation se fait moins bien, les vaisseaux se relâchent à l’origine d’une stase veineuse ce qui ralentit encore l’évacuation du sang veineux.

Souvent héréditaire, la coloration s’aggrave avec le manque de sommeil (moins de 6-7h par jour, endormissement après 2h du matin), la fatigue, le stress, le tabagisme et l’alcool… et l’intolérance au gluten (blé, avoine, seigle, orge, épeautre), qui serait source de bien des fatigues chroniques de notre siècle. Le meilleur traitement reste une hygiène de vie optimale (peu d’alcool, pas de tabac, nuit de 8h, lutte contre le stress et la fatigue) ; des recettes ancestrales circulent comme des compresses d’eau froide à l’eau de bleuet ou de thé froid, mettre deux cuillères à café froides (après 10 mn de congélateur) sur les paupières… Mais aussi, le maquillage médical, en appliquant une crème teintée jaune sur la zone disgracieuse. Un traitement par carboxythérapie peut être aussi proposé, afin d’atténuer la teinte bleutée, et d’améliorer par la même occasion le fripé des paupières inférieures. Comptez alors 8 à 12 séances (toutes les 1 à 2 semaines), puis une séance mensuelle d’entretien.

À noter qu’un traitement de comblement à l’acide hyaluronique permet parfois d’améliorer la coloration foncée, en augmentant l’épaisseur entre la peau et les veines de l’oeil et en diminuant les ombres provoquées par un rebord orbitaire trop saillant. Une nouvelle technique utilisant les PRP, pourrait être utile (cernes bleues uniquement)… Il faut compter 3 à 6 séances espacées de 1 à 3 mois, afin de noter une amélioration.

Cernes brun-marron

La couleur foncée est dûe à une hyperpigmentation à l’origine de tâches pigmentaires, survenant le plus souvent sur des peaux foncées ou brunes (origine ethnique / exposition solaire) liées à l’accumulation de mélanine dans l’épiderme. Le traitement médical utilise des peelings chimiques (Spot Peel®, Lightening Peel®), associés à des crèmes dépigmentantes à domicile, durant plusieurs semaines (Spot cream®, Yellow Cream®).

Coût de la séance : 80 à 400 € TTC

Cernes frippés / ridés

Chez certains patients, la peau se relâche d’autant plus au niveau du pourtour orbitaire, du fait de sa fragilité, à l’origine d’un fripé plus ou moins important, voire d’un véritable « dermatochalasis ». Plusieurs techniques de liftings chimiques existent :

  • Traitement par peeling TCA 15 ou 23%
    135 à 280 € TTC la séance – prévoyez 3 à 5 séances.
  • Traitement par peeling au phénol localisé
    1400 € TTC la séance – séance unique.
  • Traitement par carboxythérapie
    80 € TTC la séance – prévoyez 10-12 séances.

Cependant, si le relâchement cutané est trop important, le Docteur Durantet vous conseillera à Lyon une correction chirurgicale de type “blépharoplastie” avec un des meilleurs chirurgiens lyonnais.

NB : l’utilisation de la toxine botulique est déconseillée compte tenu du relâchement musculaire déjà existant et qui peut s’aggraver avec le traitement. La toxine ne concerne que la partie latérale du regard, dans la région nommée “patte d’oie”.

Cernes bombés ou “poches”

En vieillissant, il peut exister une faiblesse de la paroi sous-orbitaire, avec apparition d’une hernie graisseuse appelée « lipoptose », au niveau de la paupière inférieure. Ce que l’on appelle plus communément « poches », elles s’aggravent le matin de façons plus ou moins prononcées, avec un aspect gonflé, oedématié. Il est alors déconseillé d’injecter de l’acide hyaluronique dans la partie creuse (sous la poche) au risque de voir s’aggraver les oedèmes !

Le plus souvent, le traitement de lifting à proposer reste la chirurgie des paupières (blépharoplastie) afin de retrouver un regard léger et frais, en retirant les hernies graisseuses, et, dans le même temps, l’excès cutané associé.

Dans tous les cas de figures, que votre cerne soit creux, gonflé, coloré ou fripé, il existe une solution !

Retour